LA FIN D'UN REGIME

C’est parti ! Le compte à rebours a commencé. Ce n'est plus qu'une question de temps. Le régime des Talibans va tomber. Les quatre attentats du 11 septembre dernier contre le World Trade Center ont provoqué la riposte des Américains. Leur intervention militaire en Afghanistan, vise à mettre un termr au pouvoir des Talibans, mais surtout à capturer, mort ou vivant, le terroriste Ben Laden, à l'origine des ignobles attentats.
L’Afghanistan, pays à la dérive, va probablement retrouver la démocratie. Depuis des mois, les médias, les organisations humanitaires, alertent l'opinion publique de la discrimination dont font l'objet les femmes afghanes. Elles n'ont plus le droit de travailler, d'aller à l’école, de sortir sans le tchadri, ce très grand voile dont la partie supérieure est grillagée. Elles sont soumises aux hommes et subissent une multitude d'interdits délirants (proscription du port de chaussures blanches, de sous-vêtements clairs…). Assujetties et soumises, leurs conditions de vie n'évoluent pas, malgré les différentes campagnes de soutien des associations en leur faveur.

Cette haine des femmes s'explique difficilement. Ce pouvoir oppresseur et totalitaire, établi depuis plus de 7 ans, va donc être renversé. L'intervention des forces américaines sur le terrain, appuyée par les Anglais, va mettre un terme à la discriminaton et permettre la reconstruction politique dans ce pays.
L'opération appelée « liberté immuable », durera un mois, six mois, peut-être un an, mais elle s’inscrira dans l'Histoire. Il aura donc fallu la destruction de deux tours, symboles du capitalisme, pour que l'opinion publique comprenne enfin que le fanatisme et l'intégrisme religieux doivent être combattus énergiquement, si l’on ne veut pas que demain se répande dans le monde la terreur. D'autres opérations kamikazes peuvent très bien se renouveler et prendre d'autres formes d'actions, notamment avec l’utilisation d’armes chimiques ou radioactives. De nouveaux Ben Laden peuvent utiliser ces armes pour anéantir notre monde occidental... impur aux yeux de ces intégristes islamistes.
L'islam, est la seule religion de référence… Au nom d'Allah, des jeunes enfants reçoivent des préceptes allant dans ce sens. La haine contre le grand Satan américain et tous les pays qui s'identifient à lui, est bien entendu enseignée. Des fanatiques, au nom d’une religion, sont prêts à donner leur vie pour porter atteinte à notre civilisation.
La majorité des pays en a pris conscience, puisque qu'elle fait front commun avec les Américains pour combattre les Talibans et Ben Laden l'expatrié Saoudien.

Quand ils auront rétabli l’ordre en Afghanistan, le plus difficile restera à faire : trouver une alternative pour mettre en place un gouvernement de cohabitation représentant les hauts dignitaires militaires, religieux, et les différents courants de pensées de la société. L'Alliance du Nord, qui représente 15% de la population, a la considération de l'opinion internationale, même si par le passé, elle a eu sa part de responsabilité dans la division des partis politiques qui a entraîné le déclin du régime et qui a permis aux Talibans de s'imposer.

L'Afghanistan est en guerre depuis plus de vingt ans. Si l'intervention américaine va précipiter le renversement du régime actuel, il n'est pas sûr que le celui de l'après Taliban, puisse assurer et pérenniser un pouvoir stable dans ce pays.
L'Histoire nous a démontré que l'existence des civilisations ne tenait à pas grand-chose. Au nom des religions, des idéaux, des ambitions démesurées, les guerres ont toujours éclaté. Leurs buts paraît-il ? Donner plus de richesse, de prospérité, de bien être et de bonheur aux hommes...

C. HOMBERT
octobre 2001